Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2014

2014

Revue de presse 2014/09/23 : LNC RECYCLAGE À LA PAGE

Des livres en échange de déchets plastiques, c’est le commerce original proposé aux élèves du lycée Jules-Garnier, vendredi matin. L’objectif : sensibiliser les jeunes aux enjeux du développement durable et leur donner envie de lire.


Les quatre cents livres ont tous été « vendus ». Marie-Pierre Fèvre, une des organisatrices (à gauche), ne s’attendait pas « à un tel succès ».
Photo Tomislav Govekar

Un livre contre un bouchon en plastique. C’est la « vente » d’un genre un peu particulier qui s’est tenue, vendredi matin, sous le faré du lycée Jules-Garnier, à Nouville. Une première organisée par deux professeurs documentalistes, Marie-Pierre Fèvre et Michèle Leys, qui ont ainsi souhaité « redonner une impulsion au CDI (*) [en s’associant] au projet sur le développement durable » mené dans l’établissement. Des œuvres classiques aux romans de science-fiction, de la littérature contemporaine aux polars, près de quatre cents livres ont été mis en « vente » lors de cette foire. Et tous sont partis au prix d’échange d’un bouchon, d’une cannette ou d’une bouteille, selon leur « valeur ».

Envie. « Les élèves sont allés à la recherche de “monnaie” sur les pelouses du lycée, et certains avaient même apporté leurs “économies” », explique Marie-Pierre Fèvre, qui ne s’attendait pas à « un tel succès pour une première fois ». Au-delà de l’aspect « développement durable », cette opération a également été l’occasion de faire évoluer le rapport des élèves au livre. « Nous avons pu les conseiller et tenter de les “décomplexer” sur le fait de prendre des livres », assure Michèle Leys. « Nous leur avons expliqué qu’ils avaient tout à fait le droit de commencer un livre sans le finir s’il ne leur plaisait pas, de le donner, de le poser sur un banc ou même de le mettre au pilon, l’important aura été qu’ils aient eu envie d’avoir ce livre chez eux et qu’ils auront été curieux de découvrir un objet-livre », a complété la documentaliste.

Intérêt. Bilan de cette première foire aux livres : tous les ouvrages (près de 400) ont été « vendus » en échange de « 5 kg de bouteilles, 2 kg de bouchons plastiques et 3 kg de cannettes », détaille Marie-Pierre Fèvre. Un succès qui doit à « l’ensemble de la communauté éducative, qui s’est bien prêtée au jeu » et qui dénote d’un « réel intérêt des jeunes pour l’accès au livre », selon Michèle Leys. Un échange à creuser.

(1) Centre de documentation et d’information

Tomislav Govekar

Mise à jour : 9 octobre 2014

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères