Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2015

2015

Revue de presse 2015/04/30 : LNC ARBRES ET RUCHES AU LYCÉE

Potager bio, ruches, fours solaires, recyclage des déchets… Près de 900 élèves du lycée Jules-Garnier ont participé, hier, aux ateliers développement durable et aux conférences organisés sur le sujet dans l’établissement. Le point d’orgue étant la plantation de 1 200 arbres de forêt sèche.


Ces élèves de seconde du lycée Jules-Garnier présentent la maquette qu’elles ont construite permettant de mesurer la consommation d’énergie d’une maison.
Photo Jacquotte Samperez

« On va installer quatre ruches dans le lycée et on s’en occupera deux fois par semaine. » Théo et Tim sont bien fiers de montrer les ruches qu’ils sont en train d’assembler et qui vont désormais trôner dans les jardins du lycée Jules-Garnier, établissement pilote en termes de développement durable.
Car l’éducation au développement durable, initiée par le vice-rectorat, est proposée dans les établissements secondaires publics du pays, dont dix d’entre eux sont déjà labellisés « écolo ».

Ateliers. « Les abeilles sont nécessaires à la biodiversité, mais aussi à nos vies, assurent les deux élèves de seconde. Sans leur pollinisation, plein de fruits et légumes n’existeraient pas ! » Et pour trouver du pollen sur le site, pas de souci ! « Le domaine du lycée fait 19 hectares, et en plus de la forêt sèche, nous avons un potager participatif », explique Xavier Gautier, enseignant et chargé de mission développement durable au vice-rectorat. Plusieurs ateliers - potager, recyclage des déchets - sont proposés aux lycéens tout au long de l’année, « sur le principe du bénévolat et sur l’heure de midi. Il faut donc être motivé, mais nous avons à peu près une dizaine d’élèves à chaque fois. »

Implication. Plus de 1 000 arbres ont également été plantés mercredi matin. « C’est la cinquième année que nous plantons de la forêt sèche, mais nous avons souhaité développer l’offre », confie Xavier Gautier. Ainsi, en plus des créations des élèves présentées, trois axes étaient proposés : la protection de l’environnement, via notamment l’association SOS Mangrove et le Conservatoire des espaces naturels, mais aussi la gestion et la valorisation des déchets avec Trécodec et la CSP-Fidélio, ainsi que la maîtrise de l’énergie avec, par exemple, la présentation de la voiture électrique d’Enercal. Une trentaine de classes ont donc défilé toute la matinée sur les différents stands. « Une fois que les choses sont faites à l’échelle de l’établissement, ça se fait plus facilement à l’extérieur, assure Xavier Gautier. L’idée c’est d’informer et d’impliquer les jeunes, que les gestes de développement durable deviennent normaux pour eux. »

Marion Le Roy

Mise à jour : 6 mai 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique