Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2015

2015

Revue de presse 2015/05/23 : LNC MIEUX CONNAÎTRE LE LYCÉE

Hier après-midi, à l’initiative du collège de Magenta, les professeurs principaux des classes de troisième étaient au lycée Jules-Garnier. Objectif : mieux connaître leur lycée de secteur pour accompagner et orienter les élèves en fin d’année.


Une dizaine de professeurs du collège de Magenta ont rencontré, hier, leurs homologues du lycée. A partir de cette année, les uns devraient assister aux cours des autres, et vice versa.
Photo A.P

Il n’y a pas à en douter, Patrick Retali sait vendre son lycée. Hier après-midi, le proviseur du lycée Jules-Garnier s’est livré, avec beaucoup d’humour, à une petite opération de séduction auprès des professeurs principaux des classes de troisième du collège de Magenta.

Cible. Pendant plus de deux heures, ces derniers ont écouté les mérites de l’établissement à vocation scientifique, et ont pu faire une visite guidée des lieux fréquentés par plus de 1 800 élèves chaque année. « Notre objectif est de susciter des vocations dès la seconde, avec un appétit pour les filières scientifiques de haut niveau, rappelle Patrick Retali. Mais ce n’est pas que cela. » Et de citer les nombreux projets citoyens, culturels ou environnementaux dans lesquels sont engagés ses élèves.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est à la demande du collège de Magenta que cette rencontre a eu lieu. « L’objectif est de recréer du lien avec notre lycée de secteur. Notre démarche est assez novatrice puisqu’avant, c’étaient les lycées qui venaient présenter leurs filières », explique Patricia Le Rohellec, principale du collège. Même si le lycée ne s’adresse pas directement aux élèves de troisième, passer par les professeurs principaux à ses avantages, selon elle : « Ils ont un rôle d’accompagnement et d’orientation. C’est parfois un rôle galvaudé, faute d’information valable sur ce qui existe après le collège. Maintenant, ils pourront mieux conseiller les élèves. »

Liaison. Les professeurs ont également souhaité qu’une vraie liaison pédagogique soit établie entre les deux établissements, « pour préparer les collégiens à leur futur métier de lycéen », précise Patricia Le Rohellec. Dans ce cadre, elle souhaiterait que, dès cette année, les professeurs de seconde assistent à des cours de leurs homologues du collège, et vice versa.

A voir, maintenant, si ces nouveaux ponts donneront les résultats escomptés. En 2014, à peine la moitié des 260 élèves de troisième se sont dirigés vers Jules-Garnier. « On verra à la fin de l’année l’impact de notre démarche », conclut la principale.

Aude Perron

Mise à jour : 22 juin 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique