Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2015

2015

Revue de presse 2015/06/15 : LNC JULES-GARNIER PRIMÉ AU SÉNAT

Le lycée Jules-Garnier mène une action de lutte contre le racisme, le sexisme et le rejet du handicap. L’établissement a reçu un prix à Paris.


Eric Reuillard, ainsi que les étudiants Manuella Gavin et Germain Haewegene, félicités au Sénat par le sénateur calédonien Hilarion Vendegou.
Photo A. L. P.

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour le lycée Jules-Garnier. Mercredi soir dernier, au Palais du Luxembourg, siège du Sénat français, l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) et les ministères de l’Education nationale, de la Justice, et de la Jeunesse et des Sports ont récompensé les lauréats du premier Prix national « Ethique et sport scolaire », un concours interétablissements créé début 2015, au lendemain des attentats de Paris.

Vouée à récompenser les actions menées tout au long de cette année scolaire pour lutter contre la violence, l’homophobie, le sexisme et le rejet du handicap, l’opération a ainsi permis de mettre en avant différentes initiatives impulsées dans les établissements tout au long de l’année. L’équipe Sport Scolaire du lycée Jules-Garnier, elle, mène un projet éducatif en ce sens depuis dix ans.

Combats. Mené par l’enseignant d’éducation physique et sportive, Eric Reuillard, ce projet se focalise avant tout sur la lutte contre le rejet du handicap, le racisme et le sexisme, « trois combats que la pratique du sport scolaire doit permettre de remporter », estime l’enseignant. C’est à ce titre que l’UNSS a donc tenu à décerner, au cours de cette cérémonie, un prix spécial au lycée calédonien, vivement applaudi par les invités des salons de Boffrand - à la présidence du Sénat -, sous les yeux notamment de la double championne olympique d’escrime Laura Flessel et du slameur Grand Corps Malade, membres du jury.

A la tête des équipes UNSS d’athlétisme du lycée, qui remportent chaque année les championnats de France par équipes, tantôt chez les filles, tantôt chez les garçons, tantôt chez les deux, Eric Reuillard note que cette réussite sportive est avant tout le fruit de cette prise de conscience et de ce combat : « Nous cherchons à apporter une dimension sociale, humaniste, à la pratique sportive. C’est pourquoi nous alignons chaque année une équipe féminine et une équipe masculine sur chacune de nos compétitions, et que nos équipes rassemblent les différentes ethnies du Caillou », assure l’enseignant.

Ambition. Pour récupérer ce fameux prix, ce dernier a choisi de se présenter à Paris en compagnie de deux élèves ou anciens élèves, symboles de mixité. Manuella Gavin, qui avait remporté trois titres de championne de France aux côtés des filles de Jules-Garnier, est aujourd’hui en première année de licence Staps et représente « l’idée du suivi de notre démarche. Car ces combats ne s’arrêtent évidemment pas après le bac », pointe Eric Reuillard. Germain Haewegene, lui, est en terminale STI2D à Jules-Garnier. Double champion de France scolaire d’athlétisme, il se trouve actuellement en Métropole pour une seconde raison : il est le guide en compétition de Sylvain Bova, un athlète calédonien aveugle qui dispute les championnats de France d’athlétisme handisport, avec l’ambition de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Rio, en 2016.

Une implication bénévole qui en dit long, très long, sur la réussite de l’action menée par l’établissement de Nouville…

Agence locale de presse, à Paris

Mise à jour : 22 juin 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique