Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2015

2015

Revue de presse 2015/07/24 : LNC TRENTE ANS D’EXPLOITS

Cet après-midi, près de 150 athlètes se réunissent à Jules-Garnier pour célébrer trois décennies de présence au plus haut niveau national. L’occasion de revenir en images sur les grandes dates du lycée nouméen aux championnats de France depuis leur première équipe envoyée en 1985.


1987, le premier podium

C’est la troisième fois que le lycée Jules-Garnier se qualifie pour les championnats de France. De cette équipe sortiront plusieurs médaillés aux Jeux du Pacifique. Parmi eux le sauteur en longueur Steeve Druminy et surtout Jean-Baptiste Kulilovi (ici en photo) qui bat lors de ces championnats de France scolaires le record national cadet du lancer du javelot et permet à ses couleurs de monter sur la deuxième marche du podium.


1993, le premier titre

Jean-Marc Daouka, Henri Beneteau ou Michel Louison (ici à droite), futur champion du Pacifique du triple saut deux ans plus tard à Tahiti, composent l’équipe de Jules-Garnier. Le lycée nouméen, entraîné par Otilio D’Almeida, coach depuis le début de l’épopée, remporte alors le premier de ses 41 titres nationaux -série en cours- glanés en trente ans.


1998, le cauchemar d’une équipe de rêve

Jules-Garnier est largement favori des championnats nationaux avec des athlètes du calibre de Eric Reuillard, Frédéric Erin (tous deux à gauche sur la photo), Mathieu Roulet et Stéphane Goubairate, par la suite tous médaillés aux Jeux du Pacifique ou aux championnats de France Elite. Mais lors du relais 4x100m, Erin, gêné par un concurrent, fait tomber le témoin. Et Jules-Garnier s’incline.


2007, un podium mondial

C’est avec la génération 1998, l’une des plus belles jamais vues à Jules-Garnier. Avec Ogun Robert, Georgy Outurau et David Alexandrine coachés par Eric Reuillard, le lycée devient coup sur coup champion de France et vice-champion du monde scolaire derrière l’Allemagne.


2011, le hold-up des filles

Depuis l’an 2000 et la génération Lucie Turpin, Jules-Garnier arrive aussi à glaner des titres avec des équipes féminines. En 2011, Manuella Gavin et ses coéquipières, que personne n’attend à ce niveau, parviennent en battant 11 records personnels en 12 épreuves, à devenir à leur tour championnes de France et à se qualifier pour les Mondiaux scolaires en Pologne.

Mise à jour : 31 août 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique