Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2015

2015

Revue de presse 2015/12/03 : LNC UN ÉCHANGE PLEIN D’ENSEIGNEMENTS

Après deux années d’ententes fructueuses entre le lycée Jules-Garnier et le Telopea Park School de Canberra, les deux établissements ont officiellement signé, hier matin, leur appariement. Un nouvel horizon d’échanges éducatifs est né.


Lycée Jules-Garnier, le mercredi 2 décembre. Le proviseur Patrick Retali, relayé par de nombreuses personnalités, a adressé un message fort et ambitieux aux lycéens présents.
Photo H. C.

C’est peut-être bien plus qu’une signature symbolique qui a été apposée, hier matin au lycée Jules-Garnier. En effet, le proviseur Patrick Retali et son homologue du lycée franco-australien Telopea Park School, Kerrie Blain, ont acté le jumelage entre les deux établissements. Une façon de concrétiser la récente visite du ministre australien de l’Enseignement, Christopher Pyn, venu sur le territoire, pour valoriser l’histoire et la culture de son pays dans le domaine de l’enseignement international.

Un projet éducatif international

Une passerelle d’échanges linguistiques et culturels est donc officiellement née, hier, entre Nouméa et Canberra. « L’objectif est clairement d’affermir le parcours et la compétence de nos élèves. Plus ils s’ouvriront aux autres, plus ils deviendront forts et mûrs pour construire leur propre avenir, explique Patrick Retali. L’espoir pour demain, ce sont ces jeunes que nous souhaitons lancer sur les chemins de la réussite. » Le consul général d’Australie, Paul Wilson, semblait partager ce point de vue, après son expérience de quatre mois en Nouvelle-Calédonie : « Je suis ravi de cette signature qui permettra de renforcer nos liens. »

Le partenariat entre les deux établissements a débuté en 2014, par un projet pédagogique pluridisciplinaire. Des échanges ont eu lieu pour la première fois autour de lettres de soldats calédoniens et australiens rédigées durant la Première Guerre mondiale. Par la suite, des séjours linguistiques et culturels d’élèves ont été organisés. « L’année prochaine, ce ne sera plus seulement l’enseignement de l’histoire-géo et celui des langues qui seront concernés, mais toutes les disciplines, affirme Thomas Feldstein, professeur du lycée particulièrement impliqué dans ce partenariat, nous allons diversifier et multiplier nos échanges avec, peut-être, l’immersion d’ambassadeurs calédoniens dans des familles australiennes. »

Des liens culturels renforcés

Un projet que Romain et Casey, tous deux en 1re S espèrent voir se réaliser : « Deux d’entre nous devraient pouvoir en bénéficier. Ce serait dans la continuité de notre premier séjour, où nous avions découvert la manière dont ils travaillent dans leur école. » Ce parcours scolaire innovant pourrait se concrétiser par un séjour de deux semaines planifiées durant les trente-six dispensées dans l’enseignement secondaire français. Et non pas sur les quarante imposées par le calendrier scolaire australien…

Le collège Baudoux se jumelle

Le principal du collège Baudoux, Gilles Ukeiwé, était également présent pour jumeler son établissement avec celui de Telopea Park School. « Appariement, veut dire vivre ensemble, a-t-il adressé aux élèves en utilisant le pin colonnaire comme métaphore, il se dresse toujours plus haut que les autres arbres, au même titre que vous vous élèverez, non pas pour dominer, mais pour attirer les autres vers le haut. » Si l’établissement envisage de se doter d’une section internationale en 2017, il propose déjà une section euro-océanienne, une classe bilingue et une classe à horaire aménagé musique. Le collège s’enrichit ainsi d’un nouveau partenariat international, après ceux établis avec des établissements australiens, de Sydney et d’Adélaïde.

Hervé Coquoin

Mise à jour : 28 mars 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique