Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2016

2016

Revue de presse 2016/05/31 : LNC JULES-GARNIER CONSERVE SES DEUX COURONNES

Chez les filles comme chez les garçons, ils étaient attendus. Les élèves du lycée Jules-Garnier n’ont pas tremblé et ont une nouvelle fois écrasé de leur talent les championnats de France UNSS d’athlétisme, à Limoges.


Limoges, le 27 mai. Les lycéens de Jules-Garnier ont performé tant aux lancers qu’aux courses. Ici le sprinter Ruben Houmbouy (deuxième en partant de la gauche) sur 100 m.
Photos lycée Jules-Garnier

Les concepteurs du calendrier vont bien finir par ajouter un événement récurrent à la fin du mois de mai. Entre la Pentecôte et la fête des Mères, chaque année, c’est la fête de Jules-Garnier. Et ça fait plus de trente ans que cela dure. Les élèves athlètes de l’établissement nouméen n’ont pas failli à leur réputation samedi dernier en remportant, à Limoges, deux nouveaux titres nationaux aux championnats de France d’athlétisme des lycées.
Depuis 2002, ils sont même invaincus dans cet exercice. Les organisateurs ont beau modifier régulièrement les règlements pour tenter de relancer le suspense, rien ni personne ne parvient à contester pour le moment la suprématie des protégés d’Eric Reuillard.

Une belle marge

Cette année, alors que l’épreuve était pour la première fois « open » (une seule catégorie d’âge, minimes, cadets, juniors confondus), les Calédoniens n’ont même pas eu besoin de puiser dans leurs réserves, tant la marge qu’ils avaient sur leurs adversaires, aussi bien chez les filles que les garçons, leur a permis de creuser l’écart rapidement.

Esther Wejieme et ses copines ont notamment terminé les deux jours de compétition avec près de 30 points d’avance sur leurs homologues du lycée Alain-Borne de Montélimar (357 contre 330).

Ashley Bologna, vainqueur du concours du poids avec un jet à 14, 63 m, nouveau record personnel, ou encore Esther Wejieme, auteur d’un probant 12”29 sur 100 m, ont été les principaux artisans de la victoire. Chez les garçons, les 41 points marqués par Ruben Houmbouy lors de son 100 m en 11” 54 (11” 3 en manuel), alors qu’il n’est que minime, ont également marqué les esprits. Et c’est sans trembler que lui et ses coéquipiers ont pris le meilleur sur le lycée Carnot de Dijon (332 points contre 305 points).

Voyage à Tokyo

Et c’est garni d’un excédent de bagage et de désormais 43 titres de champion de France dont 27 par équipes que les Cagous se sont envolés samedi pour un mini-séjour culturel de 3 jours à Tokyo. « C’est toujours une immense fierté pour nous d’être les ambassadeurs de la jeunesse calédonienne et de porter haut les couleurs de notre établissement et de notre île année après année, avoue Eric Reuillard. Et l’émotion est toujours présente malgré l’accumulation des titres et cette belle série. » Une série qui, il l’espère, mettra encore un peu de temps avant de prendre fin. Et l’année prochaine, si tout va bien, ce sera peut-être encore la fête de Jules-Garnier au mois de mai.


Limoges, le 28 mai. L’équipe féminine du lycée Jules-Garnier décroche le titre de champion de France UNSS. (Photo Lycée Jules-Garnier)

43

En 31 ans le nombre de médailles d’or remportées par les différentes générations du lycée Jules-Garnier.

L’autre championnat de France

Dès leur retour de Tokyo, les élèves athlètes de Jules-Garnier vont reprendre le chemin des cours mais aussi celui des pistes en pensant désormais aux épreuves fédérales programmées ces prochaines semaines. Avec ses 14, 63 m au poids, Ashley Bologna s’est positionnée au 3e rang national cadettes dans les bilans 2016 et pourrait prétendre à une sélection pour les championnats de France cadets-juniors, programmés du 1er au 3 juillet à Châteauroux. Tout comme Felise Vahai Sosaia, Victor Waïa Waiemene ou encore Esther Wejieme tandis que Ruben Houmbouy et Jarisse Wimian eux pourraient participer à la finale nationale des pointes d’or minimes à Saint-Florentin (Yonne) les 8 et 9 juillet. Mais c’est désormais à la ligue calédonienne d’athlétisme de procéder à ses sélections et de décider quelle équipe participera – ou non – à ces différentes compétitions.

En Métropole, Frédéric Ragot

Mise à jour : 25 juillet 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique