Vous êtes ici: Accueil > La revue de presse > 2016

2016

Revue de presse 2016/08/10 : LNC A ONGHOUÉ, LES JEUNES SONT DÉCIDÉS À FAIRE PLAGE NETTE

La première partie de l’opération « Agissons pour une plage propre » se déroulera samedi à Onghoué. Ce projet de nettoyage et de plantation est mené par deux adolescents qui souhaitent protéger leur plage.


Plage d’Onghoué, mardi 9 août. Arnaud et Kalisito ont choisi ce site, sujet à l’érosion, pour organiser leur opération de nettoyage et surtout de plantation. Photo G.G.

Sur la plage d’Onghoué, Kalisito Teugasiale et Arnaud Morinière montrent un arbre complètement déraciné, allongé sur le sable. « Si nous avons mis en place cette opération, c’est aussi pour lutter contre l’érosion de la plage. La mer creuse la terre et d’ici cinquante ans, une grosse partie du rivage va disparaître », décrit Kalisito.

Pour arriver au 1,4 kilomètre de sable, il faut traverser la tribu de N’Dé puis les lotissements privés de Tiaré et de Naïa. Après quelques centaines de mètres sur un chemin en terre, une pancarte indique l’entrée de la plage, à gauche. C’est à cet endroit que Kalisito, 16 ans et en classe de seconde au lycée Jules-Garnier, et Arnaud, 13 ans et en quatrième au collège de Katiramona, organisent l’opération « Agissons pour une plage propre »*.

L’idée est simple : nettoyer et replanter la zone pour, notamment, lutter contre l’érosion. « Ce samedi, nous allons d’abord nettoyer et ramasser les déchets sur la plage. Il n’y en a pas tant que ça, mais nous allons surtout enlever les espèces envahissantes du bord de mer, comme les langues de belle-mère ou le figuier de Barbarie », explique Kalisito. « Et le samedi d’après, le 20 août, ce sera la partie plantation. Le Centre d’initiation à l’environnement nous a donné quelques dizaines de plants de dix espèces différentes. Des plantes de bord de mer, comme le faux tabac, le droopy ou encore le palétuvier rouge », continue le lycéen, interne au Juvénat.

Une opération ouverte à tous

Cette opération, les deux adolescents ont en eu l’idée en avril, lors du premier forum Jeunesse et développement durable (JDD) mis en place à Gouaro Déva par la province Sud. Le forum a notamment permis à des élèves de différents établissements scolaires de présenter des projets variés sur la lutte contre le réchauffement climatique. « Kalisito et moi sommes des ambassadeurs JDD pour notre établissement respectif et c’est là que j’ai fait sa connaissance », retrace Arnaud, qui habite à Dumbéa. « On a alors choisi un projet à réaliser ensemble. On voulait tous les deux faire quelque chose sur la plage d’Onghoué parce qu’on la connaît et que l’on venait ici petits. Il faut la préserver. »

Aidés par des associations et des partenaires, comme Caledoclean, Mocamana, la tribu de N’Dé ou encore les institutions, Kalisito et Arnaud ont monté un projet environnemental assez conséquent pour des jeunes de leur âge. « On nous a dit que c’était impossible à faire car il y avait beaucoup de travail. Et c’est vrai que c’était dur, mais finalement, nous avons réussi », déclarent les deux amis, fiers et pressés de commencer. Samedi, après une coutume avec la tribu, tous les bénévoles et les partenaires seront dispersés en équipe. « Nous aurons une benne pour mettre les déchets, ainsi que des sacs plastique et des gants pour nettoyer la plage. Nous espérons qu’une centaine de bénévoles viendront nous aider mais plus il y a de personnes et mieux c’est ! L’opération est ouverte à tout le monde », précisent les deux adolescents, qui comptent bien se mettre activement au travail ce week-end.

*L’opération se déroule les samedis 13 et 20 août, de 8h30 à 17 heures. Tous les bénévoles sont les bienvenus, si possible avec des outils de jardinage et une tenue fermée. Renseignements au 98 63 07.

Gaëlle Grès

Mise à jour : 18 octobre 2016

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique